Le guide de l'écotourisme

Photo Le guide de l'écotourisme

Le terme « éco » est plus que jamais en vogue. Affiché sur les portes des gîtes, des hôtels, des campings et des autres sites d'hébergement, ce petit mot ne manque pas de faire de l'effet. S'il annonce un environnement agréable, rénové, naturel et sans doute empreint de beauté, ce terme à l'apparence si simple renvoie nécessairement à un autre, plus sérieux : l'écotourisme.

L'écotourisme

Parler d'écotourisme, en considérant les jargons en vogue dans le secteur, revient à parler du « tourisme durable » ou du « tourisme responsable », et en corollaire, des gestes et des activités de tous les acteurs du tourisme. Ainsi, l'écotourisme consiste à intégrer les principes du développement durable dans le monde du tourisme.

Dans l'écotourisme, l'essentiel reste le respect de l'environnement, côté nature, mais également dans le domaine de l'économie sociale. Pour le voyageur, il s'agit d'un état d'esprit.

Écotourisme : tous les acteurs responsables

Si les labels « éco » foisonnent dans l'univers en vogue du tourisme durable, peu d'acteurs – notamment les voyageurs — en saisissent vraiment le sens. Les rôles des différents acteurs, responsables ministériels, agences de voyage, propriétaires de gîtes et d'hôtels, touristes, etc., varient selon les spécificités de leur domaine d'activité.

Du côté du touriste, il s'agit plutôt de devenir un voyageur responsable. À ce titre, tout ce qu'il effectue durant ses voyages doit être basé sur le respect et l'échange. Si le voyageur souhaite s'intégrer dans la démarche du tourisme durable, il doit veiller à respecter certains principes de l'écotourisme.

Il existe bon nombre de petites astuces permettant de profiter pleinement de son séjour, quelle que soit la destination. Spécialiste du vol pas cher, l'agence Bourse des Vols vous épaule dans tous vos projets de tourisme responsable.

Adopter les principes de l'écotourisme

Le voyageur responsable veille à l'harmonie entre le confort et les éléments de la nature, peu importe sa destination. Ainsi, de la préparation du départ à son retour, il s'assure de respecter certains points jugés souvent anodins.

Avant le départ, le voyageur responsable :

  • Se renseigne sur les spécificités culturelles, historiques et religieuses de sa destination pour adapter son comportement en fonction des us et coutumes de la population locale ;
  • Effectue des achats responsables afin de limiter la pollution, surtout si le séjour s'effectue en pleine nature ;
  • Se dirige vers les hôtels respectueux des principes de l'écotourisme ;
  • Pense à se munir d'appareils utilisant les ressources renouvelables ou réutilisables (lampes et chargeurs solaires, équipements réutilisables, etc.) ;
  • Privilégie les produits biodégradables ;
  • Priorise les moyens de transport les plus économiques et les plus écologiques en fonction de ses activités.

Au cœur de la nature, le voyageur responsable :

  • Respecte la vie, c'est-à-dire les êtres vivants, animaux ou végétaux ;
  • N'introduit ni animaux ni plantes sur les lieux de destination ;
  • Évite de perturber les animaux dans leur habitat naturel : il suffit d'observer tranquillement et à une distance raisonnable ;
  • Respecte les balises installées le long des chemins ;
  • N'encourage pas le commerce illicite de produits naturels ;
  • Respecte les réglementations signalées dans les parcs et réserves naturels ;
  • Est conscient des risques que le feu représente s'il est utilisé dans un milieu naturel.

Même si le pays de destination ne dispose pas de systèmes de tri ou de ramassage de déchets, le voyageur responsable :

  • Ne jette les déchets que dans une poubelle (quitte à emporter ses sacs-poubelles partout) ;
  • Limite au maximum la quantité d'emballages à jeter ;
  • Ne pollue pas les points d'eau ;
  • Vidange son camping-car dans les lieux prévus à cet effet.

Par ailleurs, le voyageur responsable ne gaspille ni la nourriture, ni l'eau, ni l'électricité, ni toute autre ressource. En outre, il peut demander de ne pas remplacer ses serviettes de bain ou ses draps quand cela n'est pas nécessaire.

Que vous recherchiez des gîtes, des hôtels labellisés « éco » ou autres prestations touristiques respectueuses des principes du développement durable, n'hésitez pas à faire appel aux services de l'agence Bourse des Vols qui vous dirigera vers les établissements appropriés. (http://www.abm.fr/infos-voyages/)